N'hésitez pas à nous contacter!

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous

Contactez-nous:

København
☎ +45 70 60 60 90
copenhagen[at]vivaneo.dk

Aarhus
☎ +45 86 27 76 26
aarhus[at]vivaneo.dk

Aalborg
☎ +45 98 14 45 55
faurskov[at]fertilitet-ultralyd.dk

Holbæk
☎ +45 59 44 13 01

Skive
☎ +45 97 51 04 00
mail[at]dr-rolighed.dk

Fécondation in vitro (FIV)

La fécondation in vitro (FIV) est une forme de fécondation assistée. Dans cette procédure, les ovocytes et les spermatozoïdes ne fusionnent pas dans le corps de la femme, mais dans un tube à essai en laboratoire. C'est pourquoi cette méthode est appelée « in vitro », ce qui signifie simplement « dans un tube ».

    Quand la fécondation in vitro est-elle utile?

    La FIV peut être utilisée, par exemple :

    • si une femme a des trompes de Fallope obstruées ou aucune trompe de Fallope (infertilité liée aux trompes de Fallope),
    • si la qualité du sperme de l'homme est altérée,
    • si la muqueuse de l'utérus se développe en dehors de l'utérus (endométriose), ou
    • si aucune cause d'infertilité n'a été trouvée pendant le diagnostic (infertilité idiopathique).

    Que se passe-t-il pendant la fécondation in vitro?

    1. Stimulation hormonale

    Les chances de succès de la FIV augmentent considérablement si plusieurs ovocytes mûrissent simultanément (généralement grâce à un traitement hormonal). Si cela n’est plus possible ou souhaitable (en raison d’un âge avancé, d’une réserve d’œufs limitée, d’une sensibilité aux hormones), les cycles de traitement par FIV peuvent également être réalisés avec un ou quelques ovocytes seulement (« mini-FIV ou stimulation douce »).

    2. Les ovocytes sont prélevés et préparés

    Dès que les ovocytes sont mûrs, le médecin utilise une aiguille fine pour les extraire des ovaires sous contrôle échoguidé. Cette procédure est appelée aspiration folliculaire. Elle ne prend généralement que quelques minutes. La femme peut recevoir un sédatif léger pendant la procédure. Les ovocytes récupérés sont ensuite préparés pour la fécondation en laboratoire.

    3. Échantillon de sperme

    Les spermatozoïdes de l'échantillon de sperme sont préparés au laboratoire. Pendant le processus, les spermatozoïdes mobiles sont séparés des spermatozoïdes morts et immobiles. Si aucun spermatozoïde n'est trouvé dans l'éjaculat, le matériel issu d'une biopsie testiculaire (TESE) peut également être utilisé. Si le partenaire n'a pas de spermatozoïde apte à la fécondation, du sperme cryopréservé provenant d'une banque de sperme (don de sperme) est utilisé.

    4. Fusion entre les ovocytes et les spermatozoïdes dans le tube à essai

    Les spermatozoïdes préparés sont ensuite réunis avec les ovocytes de la femme dans un tube à essai, où ils sont mis en culture dans une solution nutritive spéciale. Les spermatozoïdes doivent alors féconder les ovules de manière indépendante, sans aide supplémentaire. Le lendemain de l'aspiration folliculaire, les ovocytes sont contrôlés pour voir s'ils ont été fécondés. Les ovules fécondés se développent en embryons, qui sont ensuite conservés dans un incubateur pendant deux à cinq jours.

    5. Transfert d'embryon

    Le jour du transfert d'embryon, le médecin insère l'embryon dans la cavité utérine, après consultation de la patiente et conformément aux dispositions légales en vigueur. L'opération est réalisée avec un cathéter en plastique souple. Le transfert des embryons est indolore et ne prend que quelques minutes. Les embryons peuvent ensuite s'implanter dans la muqueuse de l'utérus où ils peuvent continuer à se développer.

    Pour savoir si la procédure a été un succès ou non, la femme passe un test de grossesse environ deux semaines après la procédure.

    Quelles sont les chances de succès de la fécondation in vitro?

    La probabilité qu'une femme tombe enceinte par fécondation in vitro dépend en grande partie de son âge. Le taux de grossesse chez les femmes âgées de 30 ans est d'environ 40 % par transfert d'embryon, tandis que les chances pour les femmes âgées de 40 ans sont légèrement inférieures à 30 %. En moyenne, une procédure sur trois donne lieu à une grossesse.

    Si les ovules fécondés ne peuvent pas être transférés, il est possible de les congeler (cryoconservation) pour les utiliser ultérieurement. Cela évitera à la femme de subir à nouveau un traitement hormonal et un prélèvement de ses ovocytes lors de la prochaine tentative, par exemple.

    Existe-t-il des risques ou des effets secondaires liés à la fécondation in vitro?

    Comme pour toute procédure médicale, la fécondation in vitro comporte certains risques. Les complications sont rares, mais elles peuvent être assez graves dans certains cas. Par exemple, le traitement hormonal peut parfois avoir des effets secondaires, comme le syndrome d'hyperstimulation ovarienne. Cela peut causer des douleurs abdominales, des nausées ou le souffle court, par exemple, et le risque de grossesse extra-utérine est légèrement accru. Lorsque les ovocytes sont prélevés, il est possible que des organes adjacents soient lésés accidentellement, et même une anesthésie n'est jamais sans risque. Le médecin qui vous traite pourra vous fournir des informations détaillées sur les possibilités et les risques du traitement. Il vous expliquera le déroulement du traitement et discutera avec vous de la possibilité d’une grossesse multiple.

    Nous sommes là pour vous

    N'hésitez pas à nous contacter!

    Contactez-nous:

    VivaNeo Stork København
    ☎ +45 70 60 60 90
    copenhagen[at]vivaneo.dk

    VivaNeo Ciconia Aarhus
    ☎ +45 86 27 76 26
    aarhus[at]vivaneo.dk

    Aalborg
    ☎ +45 98 14 45 55
    faurskov[at]fertilitet-ultralyd.dk

    Holbæk
    ☎ +45 59 44 13 01

    Skive
    ☎ +45 97 51 04 00
    mail[at]dr-rolighed.dk

     

    Nous nous réjouissons d'avoir de vos nouvelles!